Roerich le don d'Orion - Sapienza misterica

Sapienza Misterica
Vai ai contenuti

Menu principale:

Roerich le don d'Orion

 
"Lapis exilis dicitur Origo mundi".
 
Selon  la mythologie bouddhiste tibétaine, un cheval ailé, galopant à travers  l'univers, a apporté sur Terre, à l'aube des temps, un coffret avec les quatre  objets sacrés, parmi lesquels il y avait la Chintamani Stone, qui  signifie que le Joyau du Monde. Dans la tradition bouddhiste tibétaine, la Pierre Chintamani est représentée comme un bijou ou une pierre en flammes. La légende affirme que la pierre, une météorite, est entrée en collision avec la surface de la Terre il y a des millions d'années.
 
L'identification  de la Pierre Chintamani avec le Graal provient de Laptis Exilis le nom qui lui a été donné par Wolfram von Eschenbach, dans Parsifal. La légende du Saint Graal est le voile le plus mystérieux de la tradition mystérique de l'Occident. Wolfram  von Eschenbach, le poète le plus important du Moyen Âge allemand, était  un chevalier français certainement un Initié aux mystères sacrés, un  chevalier des Templiers. Dans  son roman "Parzival" il décrit le «Saint Graal», qu'il a appelé "Lapsit  Exilis", la "pierre en exil", en d'autres termes, en mouvement constant. Dans une autre récit de Eschenbach "Titurel le gardien du Graal",  nous apprenons d’autres informations : une milice choisie, celle des Chevaliers Templeisen (les Templiers), protégeait la pierre précieuse.
 
On raconte que la pierre soit arrivée de la constellation d'Orion, en particulier du système stellaire Sirius, la pierre est fortement magnétisée, avec de nombreuses propriétés importantes. Les Indiens Hopi, absolument convaincus, disent que les dieux sont venus sur terre de la constellation de Orion: ils croient encore que leurs dieux vivent  sur l'une des étoiles d'Orion.
 
Dans  la Rome antique, il avait le Lapis Niger (le Palladium, une pierre  noire conique tombée du ciel) conservé dans la partie la plus secrète du  temple de Vesta avec le feu sacré par les Vestales, les sept vierges chargées de garder la flamme toujours allumée. Il y avait en outre les boucliers sacrés des prêtres Sali, qui ,selon la légende, avaient été sculptés à partir d'une météorite à l’époque de Numa. Les Sémites désignaient avec le nom d’aérolithes les pierres de la foudre. Certains des plus sérieux érudits bibliques disent que les tables de pierre contenues dans l'Arche de l'Alliance, étaient en fait deux morceaux de météorite. L'Arche de l'Alliance contenait deux tables de pierre gravées par le Seigneur, qui est un Feu dévorant. La Pierre Noire de la Kaaba, selon les paroles de Mohammed, est tombée du ciel.

Dans  les Mystères d'Egypte, Orion correspond à l'Osiride céleste qui préside le royaume des âmes, vers lequel monte chaque Pharaon-Horo par l'étoile du sud Alnitak dans la ceinture d'Orion, « les Trois Rois», pour devenir immortels et rejoindre le Père céleste, accompagnés de leur propre femme, qui fusionne avec la Mère Isis / Sirius. Le feu solaire, la Conscience, doit ressusciter et revenir à la "Maison de Vie", le Cosmos.

Dans le livre Feuilles du Jardin de Morya II, 348, de 1925, il est écrit que Salomon adorait un certain Aérolithe. Le  livre parle de la météorite d'Orion, tombée en Asie centrale et en particulier du voyage d'un fragment par le roi Salomon pour arriver entre les  mains des époux Roerich en 1923.


LE GRAAL LE DON D'ORION

Traduction de Mélanie Disdier et de Cédric Metral
 
Le livre "La mission de N. Roerich en Asie Shamballa" raconte le  retour d'un fragment de la pierre étoile en Asie centrale dans les  années 1923-24, aux mains des conjoints Roerich, dont l'objectif déclaré  était d'une mission scientifique culturelle.

Dans la matinée du 6 Octobre 1923, il y avait un coup à la porte de leur chambre des époux Roerich à l'Hôtel Byron. George Roerich a ouvert la porte. L'appelant lui-même présenté comme un employé de la Bankers Trust Paris. Le greffier a donné rapidement Yuri un paquet mystérieux et partit aussitôt. Lorsque  Helena, George et Nicholas ont ouvert le paquet, ils ont trouvé dans  une petite boîte décorée avec des silhouettes d'un homme, une femme, et  un martin-pêcheur, avec quatre lettres gothiques «M» gravés sur les  bords. A l'intérieur il y avait un vert foncé brillant aérolithe en pierre.

La  pierre livrée à Roerich a été enveloppé dans un morceau de tissu ancien  avec une image du soleil, et des lettres IHS latines à l'intérieur du  cercle du soleil. Selon  la tradition, la Chintamani Stone, une météorite venant de la  constellation d'Orion, est envoyé partout où vous voulez créer une  mission spirituelle vitale pour l'humanité ne doit être retourné lorsque la mission est terminée. En  plus des membres de l'expédition, avec N. K. Roerich, il a assisté à sa  femme Hélène et son fils Yuri (George), qui était déjà orientaliste et  linguiste de profession. Quant  à la participation de Helena dans cette entreprise titanesque, des  années plus tard, Nicholas Roerich a écrit: "Helena a traversé toute  l'Asie, à cheval, en collaboration avec nous, au Tibet a subi des  engelures et de la faim, mais il était toujours le premier à montrer un exemple d'une force pour l'ensemble de la caravane. Le plus grand est le danger, plus vif et gai prêt, il était elle."
 
N. Roerich a été attiré par les anciennes migrations de personnes qu'il considère comme un facteur dans une grande coopération culturelle. Sur ces migrations, il pose son attention: tombes, anciennes inscriptions sur la pierre, mégalithes mystérieux, cela représentait des traces précises dans l'antiquité. Roerich dans les montagnes Altai où ils sont restés pendant environ un mois, ainsi que des minéraux collecte, pourrait admirer et étudier les pétroglyphes anciens et des tumulus, des pierres debout "longue pierre", et les statues de pierre mystérieusement toujours dirigé vers l'Est.

A Kullu et Mandi vous pouvez voir grand stèles en pierre, semblable aux menhirs anciens, avec des figures de détériorées par le temps ... ces pierres nous parlent du passé ... Qui a mis les pierres ici? Personne ne sait (dit le guide), mais par ce quartier les temps anciens a toujours été appelé Doring "pierres longues." Les gens disent que il y a longtemps, voici venu un peuple inconnu.

Dans la caravane, un poney portant un coffret contenant la pierre mystérieuse ”dont le rayonnement est plus forte que celle du radium, mais d'une autre fréquence”.  La pierre est venue de mondes lointains (Sirius) est un talisman ... Ils l'appellent «Graal». Un fragment sert de messager au monde. A. Tomas raconte qu'un jour, N. Roerich voulait entrer seul dans le territoire de l'Himalaya sur le dos d'un poney. Il est le poney que dans la caravane portait un coffret contenant un fragment de la pierre Chintamani, une météorite noire venant de la constellation d'Orion. Dans un tableau de N. Roerich, nous voyons un poney qui descend sur un sentier escarpé gardé par les gardiens de pierre. Le coffret émet une «lumière bleue », la même lumière qui imprègne la peinture «obscurité brûlante»
 
 
 


LA MISSION DE NICOLAS ROERICH EN ASIE - SHAMBALLA

Traduit de l’italien par Cédric METRAL
Torna ai contenuti | Torna al menu